mardi 6 juin 2017

Deux livres de Modiano annoncés pour octobre

Modiano à Stockholm en 2014
Assez silencieux depuis le Prix Nobel de littérature qui lui a été attribué en octobre 2014, Patrick Modiano s'apprête à publier non pas un, mais deux nouveaux livres. Un roman et une pièce de théâtre. C'est ce qui a été annoncé aux libraires, et dont on trouve désormais la trace sur les sites des principaux distributeurs de livres, comme Amazon

Ces ouvrages jumeaux, publiés comme les précédents par Gallimard, sont promis pour le 26 octobre. 


Leurs titres : "Souvenirs dormants" (roman) et "Nos débuts dans la vie" (théâtre). 

Ces intitulés liant mémoire et recherche des origines ou d'un passé lointain, paraissent éminemment modianesques. Le second évoque en particulier ce passage de Quartier perdu (1985) : "Ne vous inquiétez pas : tous ces gens qui ont été les témoins de vos débuts dans la vie vont peu à peu disparaître. Vous les avez connus très jeune, quand c'était déjà le crépuscule pour eux." 

Il fait aussi songer à ces deux phrases extraites de Dans le café de la jeunesse perdue (2007): "Nous finissions par ne plus très bien savoir, Louki et moi, ce que nous faisions là au milieu de tous ces inconnus. Tant de gens croisés à nos débuts dans la vie, qui ne le sauront jamais et que nous ne reconnaîtrons jamais."

C'est la première fois que Patrick Modiano doit publier ainsi deux ouvrages simultanément. 

7 commentaires:

  1. Merci, Denis, de cette très bonne nouvelle. J'ai adoré "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier" (mais je les aime tous, les romans de Patrick, et je les relis souvent, bien que je lise aussi autre chose, tout de même :)…) J'avoue que je me demandais ce qu'il devenait, et qu'il me manquait, si j'ose dire, depuis octobre 2014. Quel bonheur d'apprendre ça ! L'automne sera beau :)

    Je me suis procuré "Frede", mais ne l'ai pas encore lu. J'ai hâte d'en trouver le temps, mais cela ne saurait plus tarder. Et je m'en fais une joie.

    Amicalement.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle belle nouvelle !!! cela me rend heureuse, je craignais qu'après le Nobel il ne fasse silence comme Le Clézio.
    Je l'aime.

    RépondreSupprimer
  3. Vous évoquez avec raison "Quartier perdu" et "Dans le café de la jeunesse perdue" à propos de "Nos débuts dans la vie".
    Mais l'expression renvoie aussi aux mots sur lesquels se clot "La Petite Bijou". La dernière page de ce roman est d'ailleurs pour moi la plus belle fin de livre que je connaisse.
    En fait "Nos débuts dans la vie" pourrait s'appliquer à toute l'oeuvre de Modiano.

    Pierre

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    D'après le site de la Fnac, "Nos débuts dans la vie" est annoncé comme une pièce de théâtre. En savez-vous plus, cher Denis ? Bien amicalement,

    RépondreSupprimer
  5. Le site chapitre.com donne le résumé de Souvenirs dormants :

    Souvenirs dormants suit la trace de six femmes, rencontrées puis perdues de vue, autour du début des années 60. La première et la deuxième, vagues relations de son père et de sa mère, sont surtout des prétextes de fugue, pour échapper à la tutelle de ses parents. La troisième se prénomme Geneviève Dalame. Elle appartient au milieu ésotérique et lui fait rencontrer Madeleine Péraud et Madame Hubersen qui fréquentent les mêmes cercles. Des trois, celle qui le marquera le plus est certainement Geneviève Dalame, la « somnambule », qui semblait marcher à « côté de sa vie ». C'est d'ailleurs la seule qu'il retrouve, six ans plus tard, au détour d'une rue, accompagnée d'un enfant.Le cas de la dernière, dont il tait le nom, est encore bien différent. Il l'a vu tirer sur un homme dans une soirée, et s'est rendu complice d'elle en organisant sa fuite, jetant son arme et lui servant de couverture pendant une sorte de cavale de plusieurs semaines. L'inquiétude d'une arrestation ne le quittera pas jusqu'à ce qu'il la recroise, vingt ans après, aux Buttes Chaumont.Parfaite illustration de « cet art de la mémoire » qui lui a valu le prix Nobel de littérature, Souvenirs dormants peut se lire comme un roman d'apprentissage, une éducation sentimentale, un précis sur le souvenir, un mystérieux traité d'ésotérisme. Un livre magnifique porté par une méditation troublante sur la répétition, les « éternels retours » dans la vie et l'écriture.

    RépondreSupprimer
  6. Le site Espace Culturel E. Leclerc présente ainsi "Nos débuts dans la vie" :
    Déambulant dans un théâtre, à la recherche de la loge où il retrouvait autrefois Dominique, alors jeune première, Jean revit sa jeunesse où, écrivain débutant, il rêvait d'être publié tandis que la jeune comédienne guettait les premiers signes du succès. Réécriture personnelle de «La mouette» de Tchekhov, cette pièce reprend les grands motifs autobiographiques qui traversent l'oeuvre de Modiano.

    RépondreSupprimer